Introduction

Les ondes électromagnétiques existent depuis la naissance de l’univers. Leur forme la plus connue est la lumière. Les champs électriques et magnétiques font partie du spectre électromagnétique, qui comprend entre autres les champs électriques et magnétiques statiques, les champs radiofréquences et les rayonnements infrarouges.

                               

Un champ électromagnétique peut être composé d’un champ électrique, d’un champ magnétique ou des 2 associés. Ces champs sont constitués d’ondes électriques et d’ondes magnétiques qui se déplacent perpendiculairement. Plus on s’éloigne de la source, plus les valeurs de ces champs sont faibles. Les champs électromagnétiques sont définis par leur longueur d’onde ou leur fréquence.

La longueur d’onde correspond à la distance qui sépare 2 oscillations.

La fréquence correspond au nombre de cycles par seconde. Elle est exprimée en Hertz (Hz).

En fonction de ces caractéristiques, ils ont des applications diverses et variées.

Le champ électrique est exprimé en Volts par mètre (V/m).

Le champ magnétique est exprimé en Ampères par mètre (A/m) ou en Teslas (T). Il est fonction de l’intensité du courant exprimée en Ampères. Plus l’intensité du courant est élevée, plus le champ magnétique est élevé.

Le champ électrique est atténué par les matériaux comme le béton, la pierre, ce qui n’est pas le cas du champ magnétique.

Le rayonnement électromagnétique ainsi créé par l’association du champ électrique et du champ magnétique est alors constitué de particules invisibles, de poids nul appelés photons. Quand les photons produits ont une énergie suffisante pour dissocier des molécules dans les tissus vivants, on parle de rayonnements ionisants. Ce principe est utilisé en radiologie. Dans le cas des radiocommunications, les rayonnements sont non ionisants (RNI).